Making off for VIP Magazine St Barth with Profoto B1 & Profoto B2

Dès la sortie du produit , le Profoto b1 puis du b2 , j’ai été séduit . Je suis photographe professionnel depuis de nombreuses années , j’ai commencé comme photographe filmeur sur les plages Var ou j’excellais dans la technique du contre jour , à l’époque je travaillai avec un  nikon f4S et une grosse torche Metz , le jour sur les plages , les soirs restaurants . Amis filmeurs , avec nos chargeurs de 20 pellicules noir et blanc, les tickets qu’ils fallaient numérotés ….une époque ….lorsque je revois maintenant des tirages noir et blancs que j’avais fait a l’époque , je reste surpris de la qualité , de ce mélange si particulier obtenu entre pique et douceur. L’argentique a une autre âme.

Donc dès le début , pour moi le flash , ça été important , j’avais travaillé de nombreuses années comme éclairagiste de spectacle , en passant des scènes du club Méditerranée au concert de rock , puis en lumière de cinéma, la lumière je connais , ça m’a toujours éclate et je crois que je ne suis pas mauvais a la dompter.

Avec un flash , c’est différent , y’a des piles qu’ils faut sans cesser recharger et l’exposition le jeu à trouver pour réaliser un bon cliché. 

J’ai donc travaille longtemps avec un nikon f4 puis. F5 et une torche Metz , puis le numérique est arrive …..tout de suite adopte , le début ma propre entreprise.

Grâce à ma femme Gabriela qui m’a poussé à démarrer , j’ai acquit un nikon d200 un flash Sbh 600 , un petit ordinateur portable et voilà c’était partit , pour imprimer on fait des planches contacts et un tour de moto pour faire les tirages papier a l’extérieur .

Belles photos, contre jour , flash de nuit , presque tout comme avant sauf que maintenant nous tenons la barre , pas de vendeuses , de laborantins , des retouches , de vente directe et ça marche….

Puis arrive les imprimantes genre Mitsubishi et la on imprime en direct ça doit aller vite…tout dois aller vite maintenant , le rythme du filmeur c ‘est encore accélère . Trouver le client , l’accrocher , avoir bagou du commerçant , puis la prise de vue , se calmer ,respirer, tempérer , profiter au maximum de ce moment hors du temps où le client , t’a laissé rentre dans son cercle , parle a sa femme , toucher ses enfants , ne pas aller trop vite ……et tout ça bien sur avec les contraintes matérielles et humaines. 

J’ai toujours voulu avoir le meilleur matériel pour être tranquille , pour savoir que ça marche , un appareil photo qui ne me lâche pas , rapide …. Je suis nikon mais ce pourrais être canon , ça marche depuis mon premier nikon f800 aucun appareil ne m’a lâché et pourtant je suis rude . Aujourd’hui je continue à faire environ 600 photos par jour, una maquina.

Avec les flash , j’ai été beaucoup plus emmerde , d.abord je n’ai jamais aimé les ombres disgracieuses , la nuit c’est une horreur . J’ai donc acheté un ustensile nikon pour déporter mon Sb600 , pas mal  mais pas bien portable , manque de régularité. J’ai donc sans cesse essaye de progresser en passant du Sb 600 au sb800 ( bon petit flash ) au sb900

Quand on fait 800 photos par jour il faut pour être bon être régulier , régulier dans sa prise de vue ,dans sa technique , certains diront que le filmage n’est pas de la photo , Si, mais ça ressemble plus à une partie de chasse ou chaque coup compte. c’est toujours la photo perdue , ratée ,mal exposé qu’on te demande.

D’ailleurs la chasse , la pêche et la photos se ressemblent c’est certainement pour cela que je les aiment ,tout en sachant qu’il faut mieux pour nourrir ma famille me donner un nikon qu’un fusil.

Donc je n’aime pas l’effet fromage blanc , les ombres sous le nez , le flash en couille , trop fort pas assez fort , mauvais contact de batteries ,le thermostat du sb900 qui te bloque en pleine séance.

J’ai quitté les japonais pour les américains , et achete du matériel Quantum

Le flash quantum t5dr , est cher , en plastique , pas très beau mais imposant . Puissant , presque régulier ,portable … Le soucis c’est que c’est un ensemble …les connecteurs par fiche dim sont une horreurs en plus c’est un système propriétaire donc le câble coûte une fortune , le module ttl ,il y a en plusieurs fonctionnent bien , mais les connectiques sont mal faites , peu pratiques , fragiles, peu adapté à un travail intensif , c’est cher et c’est cheap. Le ttl fonctionne bien , on peut travailler avec plusieurs flash , mais les attaches des réflecteurs , les sabots , les connectiques sont complément dépassés et une image de mauvaise qualité . Je continue à utiliser les flashs quantum car maintenant avec le modèle trio ça deviens plus un peu plus  simple , léger, portable , reste le sabot du flash une horreur et l’attache du diffuseur . Les fabriquants devraient être plus attentifs car depuis peu des chinois copient et peuvent faire mieux. 

Puis est apparu dans mon monde Profoto ,

Les b1 , j’aime c’est beau , c’est cher , solide ,design,à la mode …vous arrivez sur un shooting ça vous place et c’est important …c’est régulier la lumière est douce belle , on regarde une planche et c’est régulier on maitrise . Quand une technique vous suis on peut faire plein de choses, inventer .J’utilise donc en pleine liberté les Profoto b1 de 500w et depuis peu l’ensemble air Profoto b2 avec air contrôl

Sur chaque shooting extérieur , c’est mon matériel , je varie les accessoires en fonction de mes projets , si je vais seuls ou avec assistants . Souvent j’embarque un Profoto b1 , pour la puissance et un Profoto b2 pour faire facile . Je peux donc maintenant réaliser un shooting dans de bonne condition , en installant rapidement un matériel sur et professionnel , sur pied , en déporté grâce au boomerang , pour le moment ça marche et je constate une amélioration certaine de la qualité de mes images . Le plus important c’est que j’aborde confiant un travail , je sais que le matériel me suis , je peut être créatif , j’ai toujours tendance à prendre trop de maths mais qui peut le plus peu le moins .

Je ne saurai que trop recommander le système air de Profoto , je l’utilise aussi sur les mariages en variant avec mes flash quantum car il me reste un soucis , c’est l’assistante af , sur le Profoto B2 ,la lampe modeling n’est pas variable …donc si vous devez la nuit venu et c’est souvent pour moi travaille dans des lieux mal éclairés , on pert du temps , mon nikon d4 accroche mais pas aussi vite que si il avait assist Bean . C’est dommage mais je pense a voir trouver une solution je vous raconterai. 

Xavier Merchet-Thau, Photographer St Barthelemy . 

xaviermerchet-thau.com

merchet-thau.com

photostbarth.com

‘Merci a Michael  Perez pour la video.

Using Format